Renforcement des capacités en gouvernance locale et autonomisation financière de 50 femmes dans les chefferies traditionnelles d’Okola

Renforcement des capacités en gouvernance locale et autonomisation financière de 50 femmes dans les chefferies traditionnelles d’Okola

Date : le 29 Janvier 2021

Lieu : Il s’agit de la Commune d’Okola composée de ces trois villages : Eyen-Meyong (20 femmes), Evodoula (10 femmes), Okola (20 femmes).


Contexte

La gouvernance locale est un mécanisme de transfert de pouvoir de décision et de moyens de l’administration centrale aux administrations de base que sont les collectivités locales décentralisées (les communes). Il est question de rapprocher l’administration des administrés, mais aussi et surtout de faire participer chaque citoyen à la prise de décision concernant la vie communautaire. C’est une forme de pilotage multi partîtes qui peut être associative à travers des comités locaux de développement communaux.

Les enjeux d’une gouvernance locale sont multiples et sont principalement d’ordre politique et socioéconomique. Au plan politique, la gouvernance locale constitue une exigence du processus démocratique, car elle favorise l’initiative et le contrôle populaire. Elle encourage la participation des populations et est porteuse de beaucoup d’espoirs pour ces dernières ; notamment l’émergence d’une vie locale active. Elle offre la possibilité de rapprocher les services publics des populations et la participation de ces dernières dans la prise des décisions.

Sur le plan socio-économique, la gouvernance locale apparaît comme un instrument privilégié du développement ; elle favorise l’émergence des initiatives de base en matière d’élaboration et de vote des plans de développement par les populations elles-mêmes. Elle promeut ainsi ce que l’on pourrait appeler le développement autocentré.

Bien que l’on constate une nette amélioration de la participation des femmes à la vie politique locale, désormais portée par l’application des règles de parité dans les conseils municipaux, les femmes peinent toujours à accéder aux postes à responsabilités. Cependant, elles restent admises uniquement à des responsabilités moins importantes tandis que leurs inclusions dans la prise de décisions capitales dans la communauté peine à prendre forme. En raison du nombre important des femmes dans cette commune, leur conscientisation doit devenir un challenge pour booster le développement par une bonne gouvernance locale.

Objectifs de l’évènement

Objectif principal : Renforcer les capacités de 50 femmes dans les chefferies traditionnelles en gouvernance et développement économique local.

Objectifs spécifiques :

Objectif spécifique 1 : Renforcer les capacités des femmes en gouvernance locale.

Pour atteindre cet objectif deux activités principales seront implémentées : L’identification des cibles dans les localités retenues et l’organisation des ateliers de formation en matière de bonnes pratiques en gouvernance locale.

 Objectif spécifique 2 : Développer les productions et savoir-faire locales des femmes pour renforcer leur autonomie financière

 Pour atteindre cet objectif une activité principale sera implémentée. Il s’agit de la formation des femmes ciblées en gestion des activités génératrices de revenus.

Afin d’assurer la pérennisation de la présente initiative, les participants devront véritablement assurer la mise en réseau des “Ambassadeurs” de la bonne gouvernance (ABG) au niveau local engagés au changement des perceptions et comportements sociaux en défaveur à la participation des femmes et filles à la vie politique, économique, sociale dans les instances traditionnelles. Ceci grâce au concours de la Commune d’Okola qui soutiendra la planification au niveau local, des activités du réseau.

Résultats attendus

L’essence d’un projet réside en sa capacité à apporter une amélioration à une situation initiale. Cette amélioration doit se matérialiser par un résultat mesurable et quantifiable. Pour ce faire, les résultats escomptés sont les suivants :

  • Vulgarisation des bonnes pratiques en matière de gouvernance locale dans les localités sélectionnées.
  • Valoriser du savoir-faire des femmes des localités retenues en produits finis.
  • Autonomie financière des femmes cheffes traditionnelles et formation sur des stratégies à mettre en place pour promouvoir le développement économique de leur localité.

Public cible

Les bénéficiaires ciblées dans le cadre de cet évènement seront issues de 3 localités de la région du Centre (Monatélé).

Les participantes doivent être âgées de 17 ans au moins et résider dans les 3 localités ciblées.

Lieu : : Il s’agit de la Commune d’Okola composée de ces trois villages : Eyen-Meyong (20 femmes), Evodoula (10 femmes), Okola (20 femmes).

La Commune d’Okola a été choisie pour accueillir ce projet du fait qu’elle est une commune ayant une forte concentration de femmes dans les chefferies traditionnelles, ce qui facilite l’identification sur le terrain.

Okola a également été choisi du fait qu’elle est un terrain de jeux pour certaines tendances culturelles (Violences basés sur le genre, inaccessibilité à l’éducation, déperdition scolaire) qui agissent comme un plafond de verre, empêchant la participation des femmes au développement de leur communauté. Pouvoir autonomiser ces femmes permettra à la Commune d’atténuer la prolifération des Violences Bases sur le Genre toute be renforçant la participation de la femme rurale.

Calendrier de l’évènement

18 au 26 Janvier 2021 : Identification et sélection des participants.

29 Janvier 2021 : enue de l’atelier de formation sur les pratiques de gouvernance locale et la gestion des activités génératrices de revenus (production du « bobolo » bâtons de manioc) & Evaluation des acquis des participants, rapports d’activités hebdomadaires, mensuels et rédaction du rapport final).

Point Focal du Nkafu : Dr Jean Cedric Kouam

Source de financement du projet : Fondation Denis & Lenora Foretia.

Date

Jan 29 2021
Expired!

Time

All Day

More Info

Read More

Organizer

emerging leaders
Read More

Leave A Comment